Promotion/Aménagement/Transactions

FAQ

Entrez ici votre numéro de téléphone et nous vous rappellerons dès que possible :

Tel : 04 68 66 85 55

Conseils pour réussir son achat dans l’immobilier neuf

La crise économique qui a suivi la crise financière de 2008 est toujours dans les esprits. En effet, plusieurs secteurs restent touchés et en portent encore les séquelles sinon les germes tant ils ne rassurent plus par la forte volatilité que connait leur cours sur les marchés. L’exemple le plus illustratif est l’or qui autrefois valeur refuge par excellence n’offre plus de nos jours aux investisseurs la garantie d’y il a quelques années. Si il y a un secteur qui fait office de valeur refuge de nos jours, notamment dans l’hexagone, c’est bien celui du secteur immobilier. C’est le meilleur placement après l’assurance-vie.

Le secteur immobilier a été par ailleurs dopé par les taux de crédit immobilier historiquement bas (1,34% en décembre 2017). Le secteur immobilier est l’un des rares qui offre encore des rendements sûrs et au dessus d’un certain seuil. Les chiffres parlent d’eux-mêmes. Il constitue aujourd’hui une valeur refuge pour 60% de français. Par ailleurs, en 2016, près de 380.000 logements neufs ont été mis en chantier en France, soit une progression de 10,4% par rapport à l’année précédente. Durant la même année, plus de 450.000 permis de construire ont été délivrés. C’est une hausse de près de 15% par rapport à 2015. Pour peu que l’on sache tous les dispositifs mis en place par le législateur, investir dans l’immobilier neuf procure des revenus intéressants et pendant longtemps.
Dans cet article, nous partageons avec vous quelques conseils pour réussir votre achat dans l’immobilier neuf.

XB-Immobilia-2015_06-MasSaintPierre-087

Les avantages à investir dans l’immobilier neuf

Les régions qui ont connu les plus fortes hausses de construction de logements neufs en France l’année dernière sont la Corse (77%), la région PACA (22%), la Nouvelle aquitaine (18%), ou encore l’île de France (13%). Mais en général, la tendance est à la hausse dans le pays. Plusieurs dispositifs juridiques ont été prévus pour rendre le secteur immobilier très attractif pour les investisseurs et cela pour plusieurs raisons. D’une part, cela participe à la politique d’urbanisation mise en place par les différents gouvernements qui se sont succédé et d’autre part parce que le secteur immobilier représente un poids important dans l’économie du pays. Voici quelques uns des dispositifs juridiques que vous devriez connaître afin d’optimiser votre investissement dans l’immobilier neuf.

La loi Pinel

La loi Pinel est sans doute la plus connue des lois favorable à l’investissement dans l’immobilier neuf. Elle est actualisée chaque année pour tenir compte des réalités et de la conjoncture socio-économique.
La loi Pinel vous permet en tant qu’investisseur dans l’immobilier neuf de bénéficier d’une réduction d’impôt à hauteur de 63.000 euros à condition que le bien immobilier acquis soit situé dans des zones bien définies et qu’il soit mis en location pendant au moins 6 ans. La loi Pinel permet également un plafonnement des loyers reçus. Vous bénéficiez ainsi d’une réduction d’impôt de 12, 18 ou 21%, selon que la durée de location de votre bien est de 6, 9, ou 12 ans respectivement. Les réductions prévues dans le cadre de la loi Pinel courent jusqu’en 2021.

La loi Censi-Bouvard

Si vous désirez investir dans un actif immobilier destiné à la location pour touristes, étudiants, séniors ou dans un EHPAD, la loi Censi-Bouvard vous intéresse. Elle vous permet en effet de bénéficier d’une réduction d’impôt de 11% échelonnée sur 9 ans. La loi Censi-Bouvard s’applique à tous les immeubles dont la valeur maximale est de 300.000 euros HT. Par ailleurs, les immeubles doivent avoir été achevés ou réhabilités depuis au moins 15 ans et loués dans la période allant du 1er janvier 1009 au 31 décembre 2016. Un autre avantage de la loi Censi-Bouvard est que contrairement à la loi Pinel, elle couvre tous les départements de France. Enfin, les réductions qu’elle vous offre ont été révisées au début de cette année à 20% des travaux, ainsi qu’à un seuil plafond de 22.000 euros.

La loi Duflot

La loi Duflot va en complément de la loi Pinel. Elle vise à encourager ceux qui désirent investir dans l’immobilier à investir en province. La loi Duflot vise dont d’une part à désengorger les grandes villes, notamment Paris et d’autres part à développer également les autres villes du pays. Entrée en vigueur depuis le 1er janvier 2013, elle est révisée chaque début d’année pour tenir compte des nouvelles réalités. Pour bénéficier des réductions prévues par la loi Duflot, vous devrez acheter un appartement neuf dont le loyer est plafonné. La loi Duflot prévoit également que ledit immeuble satisfasse au label BBC 2005 (bâtiment basse consommation) ou au label 2012 (réglementation thermique).

Les dispositifs législatifs LMNP et LMP

Si vous désirez mettre en location un appartement meublé, le dispositif LMNP (Location Meublée Non Professionnelle) vous concerne. La réduction d’impôt est dans ce cas calculée sur la base des déductions appliquées sur les charges foncières du bailleur. Elle est plafonnée à 23.000 euros par an.
Quant au dispositif LMP, il entre en vigueur lorsque le plafond de 23.000 euros est franchi. Cela suppose que vos revenus immobiliers constituent la quasi-totalité de vos revenus. Dans ce cas, vous êtes considéré comme un professionnel et avez l’obligation de vous faire enregistrer au registre de commerce et des sociétés. Cependant, l’avantage offert est conséquent car vous êtes exonéré des revenus complémentaires. Mieux, vos héritiers en bénéficient également.

La loi Robien «classique»

Celle-ci concerne les immeubles neufs ou anciens rénovés. Révisée en 2006, la loi Robien vous donne droit à une réduction d’impôt allant jusqu’à 65% de la valeur de votre bien immobilier. Pour cela, vous devrez louer votre immeuble non meublé durant une période minimum de 9 ans.

By: euroimmo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>